Fabien Richard, un homme “au cœur de Vegas”

 

Fabien Richard est un couvreur et journaliste poker qui parcourt le circuit depuis plusieurs années. Cet été il se rendra pour la 3e fois à Sin City pour les WSOP. Il a accepté de nous parler de son projet “au cœur de Vegas”.

 

Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis un épicurien passionné, un amoureux de la vie et de toutes ses richesses. J’ai un parcours un peu atypique dans le monde du poker, étant acteur et chanteur de formation, je suis tombé dans ce milieu un peu par hasard et sans me poser de questions. Depuis 2010 maintenant j’écris des articles, je fais de la photo, je conte des histoires, et tout cela pour différents sites, blogs ou magasines dans le milieu du poker.

En quoi consiste le projet “Au cœur de Vegas ?

C’est la troisième saison, et à la base je l’ai crée pour deux choses : parler de Vegas et des WSOP dans leur intégralité (trop de monde pense que les WSOP se cantonnent à une dizaine de tournois) et aussi pour rendre les coverages accessibles à des joueurs qui parfois restent dans l’ombre.

Puis ma vision des choses c’est affinée et j’ai fini par proposer des coverages personnalisés à des joueurs de renom ou encore j’ai pu travailler pour différents médias ces trois dernières années. J’ai essayé d’apporter une nouvelle vision dans le monde du coverage en ayant plus de proximité avec les joueurs, en apportant un peu d’humanité dans un monde où parfois certains pensent « qu’ils peuvent s’envoler grâce à une paire de baskets… »(rire).

Au coeur de vegas

Que représente Vegas pour toi ?

Mon premier souvenir à Vegas a presque 10 ans (2006) et je me souviens que la première fois cette ville m’a laissé un peu groggy, KO, sans réaction immédiate. Quand tu es face à toute cette immensité tu te demandes où tu viens d’arriver. Puis au fur à mesure des années et des voyages, elle est devenue comme une amie, comme un endroit mystérieux où à chaque instant on découvre quelque chose, son histoire, sa grandeur, ses particularités. L’an dernier j’avais écrit une phrase qui résume tout « je garde de Vegas comme un goût doux amer, sucré salé version USA, qui fait qu’en 2015, je serai toujours aussi dingue de revenir là, mais je ne pourrai pas m’en empêcher, j’aime trop le « pêché »… »

Pour quels joueurs as-tu déjà réalisé des Coverage ?

J’ai pu travailler pour des gens comme Philippe Ktorza ou Michel Pomaret qui sont des amis, bien plus que des clients. J’ai travaillé avec des gens comme Fabrice Soulier et Benjamin Pollak à travers mon travail pour BetClic/Everest, Alain Barataud un ancien professionnel de football qui vit aujourd’hui en Australie, le « décrié » mais si sincère Kris Pereira…je travaille énormément sur la confiance et la fidélité, tout joueur mérite la lumière et la « gloire », surtout à Vegas.

Quels sont tes meilleurs souvenirs à Vegas ?

Mes meilleurs souvenirs sont humains, partager les performances comme les défaites avec des mecs qui donnent tout pour vaincre, je trouve ça superbe. On dirait un peu des gladiateurs au pays du New-York Back Raise ! J’ai vécu des émotions incroyables avec les titres de Davidi Kitai, la défaite en HU de Gabriel Nassif, les interrogations de Michel Pomaret et de Philippe Ktorza, les rires de mes potes Michael Mizrachi et Faraz Jaka ou encore juste des délires avec mes collègues journalistes du monde entier chaque jour dans le carré presse.

Fabien Richard/ Christian Zetzsche WSOP 2014

Fabien Richard/ Christian Zetzsche
WSOP 2014

Tu as déjà joué des évents WSOP ?

J’ai déjà joué des events « hors bracelets », les fameux DeepStacks du RIO, mais cette année ça sera ma première sur un event qui offre un bracelet de champion du monde, le Monster Stack, puis je jouerai le tournoi de la presse. Je me suis concocté un programme de quelques events donc le fameux WPT Aria également, j’ai envie de plus structurer les choses niveau travail et gambling pour que 2015 soit une réussite je l’espère totale !

 

www.aucoeurdevegas.com

x2game.be

Pascale Clark : “le poker est une métaphore de la vie !”

Journaliste talentueuse et animatrice à la voix sublime sur France Inter, Pascale Clark est une vraie passionnée de poker. Elle a accepté de m’en dire plus. Entretien.

Comment avez-vous découvert le poker ?

Cela doit faire maintenant environ 8 ans que je joue. J’ai découvert le poker, comme beaucoup de monde, en regardant les émissions sur Canal Plus commentées par Patrick Bruel. J’ai très vite aimé ce jeu qui m’a beaucoup intrigué au début. Je me suis renseigné sur la stratégie. Ensuite, j’ai été invité à des tournois VIP à l’Aviation Club de France. J’ai multiplié aussi les parties avec des amis. Je me suis mise aussi à jouer en ligne, sur Winamax.

Pourquoi aimez-vous ce jeu ? Quelle est votre attitude à une table ?

Le poker est un jeu très complet et très proche de la vie. C’est assez fascinant. J’aime la notion de cycle, de phase. Il faut savoir jouer au bon moment, parfois courber le dos quand c’est nécessaire, comme dans la vie. Je reconnais aussi qu’un bon bluff à la table peut être jouissif mais ce n’est l’aspect qui me plait le plus dans le poker.
Je ne parle pas beaucoup à une table. Je ne fais pas ce cadeau aux joueurs qui m’observent. La parole traduit trop de choses. Ce que j’aime aussi dans le poker, c’est la relation particulière qui peut se nouer avec les joueurs. Des One to One vont se créer. J’aime les duels. L’historique des mains est fondamental.

Pascale Clark au Silencio en 2014/ Copyright Julien Tissot

Pascale Clark au Silencio en 2014 / Copyright Julien Tissot

 

Quels sont vos points forts et vos points faibles à la table ?

Mon point fort est de dissimuler mes mains à la table. Mon points faible est certainement ma difficulté à jouer les petites paires et As/Roi.

Il y a quelques mois, vous avez disputé une partie au Silencio à la table de Christophe, un bon moment ?

Ce fut un excellent souvenir ! Un moment assez magique, d’autant plus que j’ai gagné cette partie.

Quels joueurs appréciez-vous ?

J’ai joué souvent à l’Aviation Club de France. Kool Shen est vraiment un grand joueur. J’adore la façon de jouer de Rochdy Zem. Alice Taglioni est une excellente joueuse, elle a du style, de l’inspiration.